RESTAURATION

Nicolas Saumagne est spécialisé dans la haute restauration d’instruments anciens et de valeur.


Afin de préserver l'authenticité et le caractère des œuvres d’art qui lui sont confiées, Nicolas fonde son travail sur deux points capitaux:


conservation maximale des parties originales (bois, vernis)


réversibilité de la restauration


Une solide expérience pour un résultat optimal


Si tant de propriétaires de Stradivarius et autres Italiens 18ème lui ont fait confiance, c'est que l'expérience de Nicolas lui assure le recul et la pratique nécessaire pour effectuer des restaurations adaptées et soignées.



Une restauration déplacée ou excessive a déjà dans le temps détruit la personnalité de nombreux instruments.

C'est pourquoi chaque nouveau projet commence par une étude approfondie de l’instrument, mise en place avant toute intervention afin d’envisager différentes solutions avec le musicien.



Nicolas Saumagne observant la table d'un violon endommagé


Type d'instruments restaurés

Italiens

  • AMATI Nicolo (collaboration STRADIVARIUS) ±1662
  • BAGATTELLA ±1750
  • BALESTRIERI Tommaso ±1770 / ± 1760
  • BELLOSIO 1746
  • BERGONSI Carlo ±1740 / 1737
  • BERGONSI Zosimo ±1775
  • BUCCI 1896
  • CALCANUS Bernardus ±1750
  • CAMILLUS Camilli 1734 / 1735 / 1743
  • CELONIATUS Giovani Francesco ±1730
  • CELONIATUS Joannes Joseph
  • CERRUTI Giovani Baptiste
  • CERRUTI Giuseppe
  • Gialfredo ±1650 / ±1670 / ±1700
  • CARCASI Thomaso
  • CONTAVALLI 1899
  • DEGANNI Eugenio ±1880
  • DEGANNI Girclor 1899 / 1907
  • FAGNOLA 1902/ 1907 / 1931 / 1933 / 1934
  • FIORINI 1925
  • GABRIELLI 1758
  • GAGLIANO Nicolaus 1745 / 1754
  • GAGLIANO Januaris 1743 / 1750
  • GAGLIANO Joseph Antonio 1860
  • GAGLIANO Allessandro ±1700/ 1710
  • GAGLIANO Joseph ± 1780
  • GAGLIANO Ferdinan ±1760
  • GATTI 1899/ 1916/ 1929/ 1921
  • GISALBERTI 1721/ 1722 / 1693
  • GRANCINO (cello) Giovanni Baptista ±1700/ 1766
  • GUADANINI Antonio ±1849
  • GUADANINI Giovanni Baptista 1734/ 1744 / 1751 / 1754/ 1761 / 1764 / 1767 / 1771/ 1774 / 1776 / 1783
  • GUADANINI Felice ±1830 / ±1830
  • GUADANINI Francesco 1895 / ±1900 / 1933
  • GUADANINI Gaetano 1837
  • GUARNERI Andrea 1671/ ±1670 (cello) ±1670 / ±1680
  • GUARNERI Joseph Fillius ±1730
  • GUARNERI Petrus de Venise 1735 / (cello) 1740
  • GUARNERI Petrus de Mantoue ±1700
  • GUARNERI Joseph dit “Del Gésù” 1728 (table 41)/ 1732/ 1737/ 1741
  • GUERRA Evasio Emilio ±1920 / ±1921 / 1922
  • GUIDANTUS ±1770
  • LANDOLFI Carlo Ferdinando ±1746/ 1770/ (cello) ±1760/ (alto) ±1770/ (alto) ±1770
  • MAGGINI Pietro (alto ) ±1600
  • MANTEGAZZA (alto) 1761/ (cello) ±1760
  • MARCHETTI 1920/ 1923
  • MICHETTI 1934
  • MONTAGNANA Domenico (cello) ±1720/ ±1730
  • ODONNE Carlo 1915/1916
  • PANORMO Vincenzo (cello) ±1750
  • PEDRAZZINI 1944
  • PELIZON (cello) 1830
  • PIATTELLINI Gasparo 1765
  • PICCAGLIANI Armando
  • POGGI 1924/ (cello) 1951
  • POLASTRI 1925
  • ROCCA Giuseppe 1839/ 1839 /1845/ 1848/ 1850
  • ROCCA Emico ±1870/ ±1880
  • SACCONI (cello)
  • SANNINO
  • SCARRAMPELLA 1918
  • SERAPHINE Santo ±1700/ ±1730
  • SOFFRETTI Giorgio ±1750/ ±1760
  • SORSANA Spirito 1726
  • STORIONI 1785/ 1790/ (cello) ±1780
  • STRADIVARI Antonio 1662 (collaboration AMATI)/ 1683/ 1698 / 1714/ 1715/ 1717
  • TESTORE Carlo Antonio ±1730
  • TESTORE Carlo Giuseppe ±1700
  • TESTORE Paolo Antonio ±1730
  • TORAZZI Giachino ±1690 (alto)
  • VINNACIA ±1750/ ±1750
  • VANTAPANE Pascuale (cello)
  • ZANOLI Giaccomo ±1750

Français

  • BERNARDEL Sébastien Philippe
  • BLANCHI Alberto
  • GAND Charles Adolphe (père)
  • LUPOT François
  • LUPOT Nicolas
  • PIERREY Claude
  • SALOMON
  • SYLVESTRE Pierre Hypolite
  • VUILLAUME Jean-Baptiste
  • VUILLAUME Nicolas François
  • VUILLAUME Nicolas

Allemands/Autrichiens

  • ALBANUS
  • HEBERLIN
  • HOMOLKA
  • JAÏS
  • KLOZT George
  • KLOZT Aegidius
  • KLOZT Matthias
  • STAINER Jacobus 1670

Anglais

  • GRICE John
  • DUKE Richard
  • BANKS Benjamin
  • VOLLERS “Brothers”





Entre techniques de pointe et tradition

Toujours ouvert aux récentes technologies et en perpétuelle recherche, Nicolas s’emploie à appliquer tout nouveau concept avec exigence, tact et rigueur.

Il a pour principe de rendre ses interventions les plus discrètes possible, sans tromperie, tout en laissant intact ce qui est d’origine: une patine unique, un charme propre dans le respect de l’instrument, de ses caractéristiques et de l’esprit de son auteur.


« L’angoisse du musicien qui retrouve son instrument après une intervention est toujours un moment d’intense émotion. Passée l’hésitation des premières notes, les retrouvailles sont chaleureuses et la complicité ne se fait pas attendre. J’aime partager cette intimité. C’est un des grands plaisirs que procure ce métier ».



La réussite esthétique n’est en effet pas le seul critère car l’instrument doit également retrouver toutes ses qualités sonores. C’est ensuite que le réglage intervient et finalise une restauration.